Un peu d’histoire sur la lavande de Provence…

Classé dans : Patrimoine et nature en Provence | 0

Autrefois, les hommes coupaient à la serpe la lavande sauvage, dite lavande fine ou officinale, dans les collines, entre 600 et 1600 mètres d’altitude. Plus bas, on trouve l’aspic, au parfum camphré, utilisé aujourd’hui dans les vernis et les peintures.

Au début du XXe siècle, le lavandin, hybride de l’aspic et de l’officinale, fut cultivé autant que la lavande fine. Mais à partir de 1980 c’est le lavandin qui se démarqua dans les cultures car il a un meilleur rendement. Il sert surtout pour les détergents et la savonnerie.

Les années 1920 virent l’apogée de la culture des lavandes et lavandins; mais la concurrence par des parfums de synthèse obligea les lavandiculteurs à cultiver en complément du thym, du romarin, de la sauge et de la sarriette, recherchés soit dans le domaine culinaire, soit pour leur huile essentielle en parfumerie et pharmacopée.

La cueillette de lavande s’effectue en juillet-août au moment où le soleil est le plus fort : la chaleur favorisant la montée de l’essence dans les fleurs.

Ensuite, les ballots de plantes (tiges et fleurs) sont emportés à la distillerie locale, tassés dans un grand récipient lui-même plongé dans un bain marie. L’eau est chauffée avec les pailles des lavandes déjà distillées. La vapeur d’eau entraîne l’huile essentielle de la plante, traverse un serpentin placé dans un bac réfrigérant. La condensation permet alors d’obtenir un mélange d’eau et d’essence qui va se décanter peu à peu dans un essencier.

Il faut 300 kilos de lavandin pour obtenir 1 litre d’essence !!!!

Les bienfaits de la lavande :

L’huile essentielle de lavande est utilisée pour la cosmétique et en pharmacopée et celle du lavandin, moins fine, pour les produits de lessive. Les petits sachets de fleurs servent à parfumer le linge de maison mais aussi à éliminer les mites. Dans une voiture il prémunissent contre le mal des voyages.

Quelques goutte d’huile essentielle dans l’eau de rinçage des carrelages ont des propriétés désinfectantes et désodorisantes. En friction locale, mélangées à une base d’huile d’amande, elles échauffent les muscles et parfume la peau ! Certains l’utilisent enfin en compressent contre les piqûres de moustique.

Si vous passez dans la région du Verdon un 15 août : c’est le jour de la fête de la lavande à Valensole !

Voilà pour quelques explications sur l’histoire, la culture et les bienfaits de la lavande.

C’est une huile essentielle que j’adore et que j’utilise très souvent : en huile de massage, pour sentir bon, dans un brumisateur pour son odeur apaisante et réconfortante ! Je l’achète chez des petits producteurs locaux sur les marchés !

En espérant que cette article vous a plu,

A bientôt,

Mathilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.